Bienvenue sur cette série qui ajoute une rubrique toute inédite à notre catégorie Littérature et qui se nomme “Lectures Européennes”.

Cette rubrique, qui nous est proposé par Booky Mary, consiste à nous faire voyager et visiter tous les pays d’Europe à travers un livre emblématique pour chaque pays. Si cette rubrique vous plaît et que vous souhaiter découvrir tous les autres pays, sachez que les Lectures Européennes sont publiées un vendredi sur deux. Vous pouvez retrouver la rubrique à tout moment sur notre page Literature.

Vous pouvez également découvrir Booky Mary et soutenir son travail en découvrant son compte Instagram.

Ce nouveau numéro se porte sur Malte, nous vous laissons donc avec notre spécialiste en littérature pour ce voyage à travers l’Europe :

“Pour ce nouvel ouvrage des #LecturesEuropéennes, nous partons à la découverte de Malte, situé au milieu de la Méditerranée. Son histoire est dès le Néolithique liée à celle de la Sicile. Avec le déclin de la Phénicie, l’archipel passe sous le contrôle de Carthage en 480 av. J.C. C’est une colonie précieuse dans la lutte que les Carthaginois mènent contre les Grecs puis par la suite contre les Romains. À la faveur des guerres puniques, les îles passent sous le contrôle des Romains en 218 av. J.C. jusqu’en 395.

En 870 les Aghlabides s’emparent de l’archipel lors de la conquête de la Sicile. Les îles seront repeuplées par des colons arabes et berbères musulmans et des esclaves chrétiens. En 1090, les Normands, maîtres de la Sicile s’emparent de Malte. En 1127, l’archipel passe sous domination sicilienne. Finalement, entre 1240 et 1250, Frédéric II du Saint-Empire expulse les musulmans, mais beaucoup se convertissent au christianisme. Lorsque Charles Quint se rend en Italie en 1529 pour se faire couronner par le pape Clément VII, ce dernier intercéda en faveur de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, un ordre hospitalier et militaire consacré en son temps à la défense du Royaume de Jérusalem, après avoir été chassé par les Ottomans. La domination de l’Ordre prend fin le 12 juin 1798, après le débarquement des troupes françaises et la prise de l’archipel par Napoléon. En 1800, les Maltais appellent les Britanniques à l’aide sous prétexte du pillage des biens de l’Église par les troupes napoléoniennes. L’indépendance du pays est reconnue le 21 septembre 1964, mais Malte conserve une allégeance à la reine Élisabeth II à la tête du Commonwealth.


 Bien que jeune, la littérature maltaise est abondante et riche dans sa poésie et ses romans. Trevor Zahra, né en 1947, est un écrivain très apprécié dans son pays, il a publié aux éditions Harmattan, “Quand vient la fin du jour“, un recueil de nouvelles qui décrivent différents aspects de la culture maltaise, de son histoire, de son quotidien actuel et du siècle passé. À travers des personnages variés, il évoque à la fois ce qui a pu jalonner jusque-là sa propre vie et ce qui constitue une partie du vécu maltais de ces dernières décennies.”

To go further:

Notre objectif chez TCE est bien sûr de vous pousser à visiter nos recommandations et vous inviter à renouer avec l’héritage Français et Européen. Nous avons pleine conscience que c’est en connaissant ses racines et son identité, que l’on est plus à même de s’épanouir, se défendre et prospérer.

Nous vous invitons chaleureusement à participer pleinement à la communauté en utilisant sur les réseaux sociaux le hashtag #TCE