Introduction

Cette nouvelle liste de recommandations sartoriales a pour vocation de vous livrer nos conseils pour vous permettre d’entamer votre démarche sartoriale. Nous vous proposons quelques pistes pour améliorer votre style et vous constituer une garde-robe plus traditionnelle qui s’adapte à votre budget. Aujourd’hui, place à un de vos accessoires préférés de l’hiver, j’ai nommé : les gants.

Nous considérons chez The Conservative Enthusiast qu’il est primordial de résister au conformisme et à l’uniformité de la mode en renouant avec l’élégance du style masculin classique. Soigner son apparence est donc nécessaire pour s’éloigner progressivement de la médiocrité ambiante et de la laideur de notre époque. S’il n’est pas question de se négliger, il n’est pas non plus question de basculer dans la caricature d’un gandin maniéré ridicule. Tout est une affaire d’allure.

Nous vous conseillons à ce sujet de consulter nos articles sur l’introduction au sartorialisme et au retour du beau avant la lecture de cette nouvelle recommandation.

Par souci d’honnêteté, nous tenons à informer nos lecteurs que nos recommandations sont personnelles et que nous n’avons pour le moment aucun partenariat avec les auteurs ou les marques cités. Nous ne manquerons évidemment pas de vous l’indiquer si la situation venait à évoluer. Cet article est une nouvelle fois non exhaustif, nous vous encourageons toujours à mener vos propres recherches et à expérimenter par vous-même.

Pour les amateurs de sartorialisme qui nous suivent, sachez que The Conservative Enthusiast a créé une antenne dédiée à ce sujet que vous pouvez retrouver sur @the.sartorial.circle.

N’hésitez pas à nous donner vos retours dans l’espace commentaire dédié en bas de cet article.

Pourquoi porter des gants ?

Naturellement, il ne me semble pas nécessaire de préciser que la fonction première de ces accessoires est évidemment de vous protéger du froid. Ce qui nous intéresse ici est plutôt leur côté esthétique et la façon de les associer à vos tenues.

S’ils sont bien choisis, les gants sont empreints de raffinement et apportent immédiatement une touche d’élégance. A contrario, une paire de piètre qualité peut aussi très vite ruiner une tenue en lui donnant un aspect cheap et négligé.

Beaucoup considèrent certainement que tous les gants se valent et qu’une paire de gants noirs basiques s’accordent aisément avec n’importe laquelle de leurs tenues. Mais comme pour la majorité des accessoires, les gants peuvent vite s’avérer être de faux amis et plus délicats à choisir qu’ils n’en ont l’air.

Puisqu’il est question d’élégance et de style, les gants en tissus ou en matières synthétiques sont vivement déconseillés, pour ne pas dire « à proscrire ». Le cuir nous semble bien plus intéressant et adapté à votre démarche sartoriale.

Voici donc quelques conseils pour vous aider à faire votre choix.

Le choix du cuir

La matière étant l’essence même de cet accessoire, le choix du cuir est primordial, d’autant plus que vous n’aurez généralement qu’une seule et même paire pour de longues années, d’où l’intérêt de privilégier la qualité.

Il existe plusieurs types de cuirs adaptés à la ganterie, chacun ayant ses spécificités et ses qualités. Les imitations cuirs n’ont quant à elles aucun intérêt, tant d’un point de vue stylistique qu’économique, et sont donc à bannir.

La première option, la moins onéreuse, est le cuir de porc. Généralement assez bas de gamme, il est plutôt rêche et présente des pores assez profonds, ce qui n’est pas idéal pour des gants. La seconde option est le cuir de mouton qui ne présente là encore que peu d’intérêt, hormis le fait d’être peu cher et plutôt chaud. Ces deux cuirs sont assez peu élégants et ne sont donc pas à privilégier pour une paire de gants.

Il existe en outre le cuir de vachette, très épais et rigide, qui est plutôt à privilégier pour les accessoires de moto mais ne présente pas un rendu exceptionnel pour la ganterie classique.

Un premier cuir intéressant peut être celui de chevreau ou d’agneau. Son grain est assez fin et se prête bien aux colorations en plus de vieillir joliment. C’est également un cuir très souple ce qui le rend idéal pour la ganterie. Attention cependant à son aspect brillant qui peut en déranger certains et donner un aspect plutôt féminin.

Autre cuir intéressant, le cuir de cerf. Celui-ci est assez doux et chaud et offre une belle texture grainée très appréciée le rendant particulièrement élégant.

Un de mes coups de cœur, le cuir de pécari. Assez onéreux, le cuir de pécari est chaud, doux et d’une grande souplesse, ce qui le rend très agréable à porter. Il est reconnaissable à son aspect piqueté et a l’avantage considérable de patiner extrêmement vite.

Autre excellent cuir, celui de carpincho (ou capybara), facilement reconnaissable à sa texture très prononcée. Moins fin que le cuir de pécari, il n’en demeure pas moins luxueux, flexible et durable.

Enfin, pour des tenues plus décontractées, le cuir d’élan est excellent. À la fois durable, épais et chaud, il présente un grain très agréable et vieillira mieux que les gants en cuirs-velours.

Dernier conseil : plus le cuir est lisse et fin, plus il est formel. Les cuirs plus rugueux et épais sont à privilégier pour les tenues plus sportives ou décontractées.

Le choix de la doublure

Des gants non doublés ont certes l’avantage d’être plus fins, sveltes et élégants, mais une doublure est parfois nécessaire pour vous protéger des hivers particulièrement froids. Que vous choisissiez une doublure en soie ou en cachemire, évitez les matières synthétiques ou les mélangés de laines qui altèrent les propriétés du tissu et favorisent la transpiration et donc les odeurs.

Le cachemire a l’avantage d’être très doux et d’avoir des qualités isothermes exceptionnelles. Seul petit bémol, il sera légèrement plus épais qu’une doublure en soie ce qui le rend un peu moins formel. La soie tient relativement chaud malgré une plus faible épaisseur ce qui offre une meilleure préhension. Concernant la laine, elle est également une option intéressante mais a tendance à s’humidifier plus rapidement.

Choisir la bonne taille

Avec ou sans doublure, votre gant va se détendre au fil du temps. De ce fait, il doit être choisi serré pour que le cuir soit confortable et bien ajusté une fois détendu. Si vous commandez sur internet, vous pouvez mesurer les dimensions de votre main et ne pas hésiter à prendre une taille légèrement inférieure.

Comment bien associer ses gants ?

Sources : Fabio Attanasio / Sartorialisme.com

Comme annoncé dans l’introduction, l’option de facilité qui consisterait à choisir ses gants en cuir lisse noir n’est pas spécialement la meilleure ; car contrairement aux idées reçues, le noir est loin d’être si simple à associer qu’on le pense. En voulant privilégier la discrétion, le noir peut provoquer l’effet inverse et créer un trop fort contraste avec vos tenues. Autre effet pervers, il peut avoir une tendance à lisser la tenue, à paraitre fade et plus facilement salissant. Dernier point important, le cuir de couleur noire ne présente qu’une patine légère, ce qui est peu appréciable sauf pour ceux désirant conserver un aspect plus ou moins « neuf ».

Pour les gants de couleurs, il existe deux possibilités. La première est d’associer vos gants à vos chaussures. Attention cependant de ne pas faire de faux dépareillé : les nuances peuvent varier mais les teintes doivent être identiques. La seconde option, la plus simple, est de choisir une couleur qui tranche avec votre tenue : cognac, rouge, jaune, le choix est large. Le choix d’une couleur plus franche apportera un flair supplémentaire des plus appréciables.

Nos recommandations :

Hast : Comme souvent chez Hast, les produits sont soignés et de bonne facture. La marque propose une paire de gants en cuir d’agneau à un prix très attractif de 74€, idéal pour les plus petits budgets souhaitant acquérir une pièce de qualité.

Dents : Notamment connue pour être le gantier des films James Bond, la célèbre marque anglaise est aussi reconnue pour son savoir-faire et propose un choix impressionnant de gants de tous les cuirs, de tous les styles et de toutes les couleurs possibles. Proposant en outre des prix très accessibles, vous y trouverez forcément votre bonheur.

Atelier Particulier : Reconnue pour ses accessoires de très bonnes qualités à des prix très accessibles, la marque continue de se développer et d’élargir sa gamme de produits et propose de magnifiques gants très bien finis disponibles en plusieurs couleurs. Les gants sont en cuir d’agneau et disponibles à partir de 95€. Difficile de faire mieux.

Hungant : Assez méconnue du grand public, la marque s’est fait un nom dans le milieu sartorial pour ses gants atypiques d’excellente qualité à des prix imbattables pour du haut-de-gamme. Confectionnés à la main en Roumanie, les gants sont personnalisables et disponibles dans un large choix de cuirs et de couleurs. Malgré le site désuet et une communication quasi inexistante, cette marque est une perle rare qui saura ravir les plus exigeants.

Merola : Les gants de la maison Merola sont taillés dans des matières nobles, toujours bien finis et aux coutures parfaites. Visuellement, les pièces sont magnifiques et dégagent un charme très singulier. Proposant des produits plutôt haut-de-gamme, les prix restent raisonnables au vue de la qualité proposée et sont un excellent investissement à long terme.

Maison Fabre : Pour les amoureux du Made in France et du savoir-faire d’exception, vous serez ravis par la Maison Fabre. La marque propose des cuirs d’une qualité impressionnante et fait preuve d’une grande créativité dans la conception de ses gants. Un gage de qualité assuré qui justifie naturellement des prix plus élevés réservés aux budgets les plus importants.

Causse : Gantier historique de Millau racheté par Chanel, la marque Causse propose des pièces d’exceptions aux designs très travaillés et d’une qualité difficilement égalable. Comme pour Maison Fabre, les produits sont très haut-de-gamme et s’adressent aux budgets les plus élevés.

Pour aller plus loin :

https://www.sartorialisme.com/author/nicolas/page/2/